5 CONTINENTS EDITIONS
 
SHARE

Giacometti, Marini, Richier

La figure tourmentée

Textes de Casimiro Di Crescenzo, Angela Lammert,
Camille Lévêque-Claudet et Maria Teresa Tosi

Ce catalogue, accompagnant l’exposition du musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne, examine l’œuvre de trois sculpteurs renommés : Alberto Giacometti, Marino Marini et Germaine Richier.

Face aux atrocités de la seconde guerre mondiale et à l’effondrement des valeurs humanistes, la communauté artistique se trouve confrontée à l’impossibilité de persévérer dans une représentation traditionnelle de l’homme. Les trois artistes prennent position en proposant de nouveaux modes de figuration, à partir des formes classiques de la tête, du buste, de la figure en pied et du portrait équestre (Marini).

Tout au long de leur carrière, Giacometti, Marini et Richier posent les questions de la représentation de l’espace, de la traduction du mouvement, de l’expression de l’échelle. Ils interrogent le rapport que les figures entretiennent entre elles, ou avec l’espace et le vide. Dans leur univers, les corps, entiers ou fragmentés, sont fragiles, illusoirement stables, vacillants et parfois en chute libre. Les contours disparaissent, les formes émergent d’une matière tourmentée, repoussée ou arrachée, qui conserve l’empreinte du doigt ou de l’outil. Les surfaces irrégulières et griffées sont animées d’aspérités et de rugosités. La question de la perception et de la représentation de la figure est centrale dans le travail de ces trois sculpteurs du XXe siècle. S’emparant de l’humaine condition, ils font des têtes et des corps l’objet obstiné de leurs recherches et donnent naissance à de «nouvelles images de l’homme»: une figure tourmentée.

Casimiro Di Crescenzo, historien de l’art et commissaire d’expositions, a été directeur du Brolo, Centro d’arte de Mogliano Veneto, de 2001 à 2007, et il est actuellement responsable des archives Armando Pizzinato de Venise.
Angela Lammert, historienne de l’art, est membre du Département de la recherche à l’Akademie der Künste de Berlin et curatrice en chef des projets interdisciplinaires de la section des Arts visuels.
Camille Lévêque-Claudet, historien de l’art, est conservateur au musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne.
Maria Teresa Tosi, historienne de l’art, est directrice et membre du comité scientifique de la fondation Marino Marini à Pistoia. Elle a coordonné et organisé de nombreuses expositions consacrées à l’œuvre de Marino Marini en Italie comme à l’étranger. 

Langue : FR

Format : 24 x 28 cm

Pages : 160

Reliure : relié

Illustrations : 90 illustrations en couleurs

ISBN : 978-88-7439-661-0

Mois | Année de publication : Janvier 2014

Prix : 39,00 €

Téléchargez PDF

Prix: € 39,00

Suggestions de l'éditeur