5 CONTINENTS EDITIONS
 
SHARE

Memorie del vaso blu

Oggetti rari e preziosi al MANN

Photograpies de Luigi Spina
Textes de Valeria Sampaolo

Le Vase bleu est un « petit » chef-d’œuvre conservé, entre autres trésors, au Musée archéologique national de Naples.
Mis au jour en 1837 à Pompéi dans la niche d’une sépulture attenante à la Maison des colonnes de mosaïque, il n’a que deux couleurs : le bleu cobalt foncé du fond et le motif incisé dans l’épaisse couche de verre blanc, comme si l’on avait gratté les couches d’une agate ou d’un coquillage pour obtenir un camée. Le décor représente des treilles de vigne et des enfants qui en cueillent les raisins.
Ces petits personnages participent donc à une vendange, moment important dans la vie agricole, souvent figuré sur les céramiques de l’Antiquité, les fresques, les mosaïques ou le marbre. Mais alors que la plupart de ces scènes insistent sur le dur travail des vendangeurs, ici, au contraire, l’ambiance est joyeuse : les bambins se divertissent en jouant de divers instruments de musique et ils se meuvent avec la légèreté de danseurs.
En plus des sarments de vigne apparaissent des masques sur les feuilles d’acanthe, des branches de chêne, des guirlandes de lierre, des oiseaux, des épis de blé, des capsules de coquelicot, des coings, des rameaux de laurier, des grenades et autres fruits de l’été et de l’automne, juxtaposés ou mélangés dans l’évocation d’une nature féconde et généreuse. Le choix des essences végétales n’a pas été fait au hasard : chacune est chargée de significations religieuses et symboliques. La scène qui orne le vase fait référence à Dionysos, mais son décor contient aussi de nombreux autres symboles et il communique un message de renaissance après la mort. 
Nous vous invitons à les découvrir sur un texte de Valeria Sampaolo et sur les magnifiques images de Luigi Spina.

Valeria Sampaolo est conservatrice en chef des collections du Musée archéologique national de Naples. Auteur de nombreuses publications, elle mène des recherches sur les fouilles effectuées dans la région du Vésuve et s’intéresse à la reconstitution du contexte d’origine des fresques du musée, thème sur lequel elle a récemment organisé une exposition.
Luigi Spina est photographe. Ses thèmes de prédilection sont les amphithéâtres et le sens civique du sacré, les liens entre les arts et la foi, la quête des identités culturelles de l’Antiquité, la confrontation physique avec la sculpture classique, la mer, lieu de recherches infinies, et les rêveries des archéologues. Il a publié L’Ora Incerta (2014), The Buchner Boxes (2014) et, récemment, Le Danzatrici della Villa dei Papiri : ce dernier ouvrage a paru dans la collection « Tailormade » de 5 Continents Editions.

Langue : IT

Format : 16,5 x 23,5 cm

Pages : 80

Reliure : relié

Illustrations : 70 illustrations en couleurs

ISBN : 978-88-7439-756-3

Mois | Année de publication : Juin 2016

Prix : 22,50 €

Téléchargez PDF Actualité

Prix: € 22,50

Suggestions de l'éditeur